En roue libre à travers l'Europe
132 jours - 9.500 km - 14 pays
  Me contacter

  Voyages en vélo

  Autres voyages

  Ornithologie

  Mammifères


  Newsletter

  Carte du voyage

Ma dernière position :

Petit tour en Ukraine

Arrivée en Ukraine

Commentaires (0)

Le 23-06-2013
Aujourd'hui, derniers kilomètres en Roumanie où je suis depuis le 1er juin.

Après 25 km, j'arrive à Suceava, la grande ville de la région. Je fais un petit tour à l'église St Georges qui date de 1514. On peut y voir les restes des fresques peintes sur les murs extérieurs. L'intérieur est mieux conservé, mais plein de fidèles en ce dimanche.

Il fait de nouveau plein soleil et la chaleur va vite s'installer. Je poursuis ma route vers Siret, la ville frontière avec l'Ukraine.

La route est toute droite et les faux plats montants et descendants se succèdent, c'est assez démotivant...

Après 35 km de ces montagnes russes, j'atteins Siret et je prends la route vers la frontière. Je double la file de 2 km de camions qui attendent leur tour pour passer à la douane.

A la douane, je rencontre un motard brésilien qui fait le trajet Lisbonne - Chine et retour. La frontière est vite passée et il me reste une bonne trentaine de km à rouler.

La route est assez mauvaise, souvent bosselée et avec des nids de poule. A l'approche de Chernivtsi, mon étape du jour, j'ai de nouvelles côtes à grimper.

J'ai réservé un petit hôtel où je m'installe et prends une bonne douche froide avant d'aller visiter le centre historique.

Cette ville, capitale de la Bucovine ukrainienne, recèle de nombreux bâtiments anciens dont on peut voir les façades dans le centre historique.

Je visite aussi la cathédrale du St Esprit dont la couleur extérieure rose est assez étonnante !!! Par contre, l'intérieur est magnifique, entièrement peint et avec de superbes lustres.

A l'intérieur, la célébration dominicale est en cours avec les chants comme j'avais déjà entendu à Constanta. Ce qui est étonnant, c'est que les fidèles n'arrêtent pas de se signer, rentrent et sortent de l'église.

Je termine la balade par la rue piétonne où je vais dîner au restaurant.
km jour : 106, km total : 5933

Retour en haut

Ah, les routes ukrainiennes !!!

Commentaires (1)

Le 24-06-2013
J'ai eu chaud cette nuit car je n'avais pas la clim. Heureusement, il fait plus frais dehors ce matin.

Je dois traverser une partie de Chernivtsi pour rejoindre ma route et c'est très compliqué, la route est pavée sur les 5 premiers km. C'est tellement mauvais que je dois rouler sur les trottoirs.

Je rejoins enfin la route goudronnée et fais une halte dans une station-service pour acheter une boisson fraîche. Voyant mon vélo, un ukrainien vient me parler. Comme il ne parle pas anglais, c'est son fils qui fait la traduction. A part les questions habituelles, il me demande ce que je pense des routes ukrainiennes. Je n'en ai pas encore une grosse expérience, mais je lui fait un bof avec la main, ce qui le fait bien rire.

J'avais prévu un parcours sur des routes secondaires, mais finalement, je vais rester sur la route principale. En plus, elle sera presque entièrement plate sur tout le parcours du jour. Par contre, elle est dans un état pitoyable sur certaines portions, on y voit les véhicules slalommer pour éviter les nids de poule. En vélo, c'est un peu plus simple.

Dans la traversé d'une ville, c'est carrément un champs de bataille, avec de la boue, des flaques d'eau, des trous énormes. Là aussi, je passe sur le trottoir. Ce qui contraste avec l'église, qui elle est bien mieux entretenue, où sont les priorités ?

J'achète de quoi pique-niquer dans un supermarché. Ici, la nourriture est vraiment bon marché et plus variée qu'en Roumanie. Je ne paie que 28 hryvnia, la monnaie locale, soir 2,5 euros environ, pour un déjeuner bien copieux.

J'ai deux étapes assez courtes aujourd'hui et demain et je vais essayer des trouver des hôtels car ce n'est pas évident de camper sur le bord de la grande route, il y a des habitations presque sur toute la longueur. En plus, on peut s'en sortir pour moins de 20 euros la nuit. Enfin, la météo a prévu de la pluie pour l'après-midi et la nuit. Pour l'instant, le ciel est couvert, mais il ne pleut pas. Du coup, la température est beaucoup plus supportable !!!

J'arrive donc à Kolomyia, une grande ville où je trouve un hôtel proche du centre. Ici, les routes sont bien goudronnées et on peut y voir un joli centre-ville avec des rues piétonnes, de jolies églises et autres bâtiments.
km jour : 79, km total : 6012. Un nouveau millier est passé !!!!

Retour en haut

Courte étape

Commentaires (1)

Le 25-06-2013
Je quitte Kolomyia et poursuis ma route vers le nord-ouest. A la sortie de la ville, on peut voir une jolie église tout en bois.

Le ciel est couvert, mais le soleil perce par moment. La route est tout aussi 'ukrainienne' qu'hier, j'essaie d'éviter au maximum les bosses et les trous pour épargner mes rayons.

Aujourd'hui, je traverse plusieurs forêt le long de ma route et donc moins de villages. J'ai quelques faux-plats et côtes à monter, mais rien de méchant, d'autant plus que mon étape est courte.

J'arrive en effet à Ivano Frankivsk, la grande ville de la région, en fin de matinée. J'achète mon pique-nique que je vais manger dans un parc du centre-ville.

Cette ville, qui s'appelait Stanyslaviv, changea de nom en 1962, à l'occasion de son 300e anniversaire, pour honorer l'écrivain ukrainien Ivan Franko

Le soleil brille de nouveau et il commence à faire chaud. Je pars visiter le centre-ville et ses rues piétonnes, bordées de jolis bâtiments.

On peut aussi y voir la cathédrale orthodoxe dont l'intérieur est richement décoré, ainsi que l'église de la Vierge Marie, la plus ancienne construction de la ville, datant du 17ème. Elle est maintenant devenue un musée.

Je pars ensuite vers mon hébergement du jour, une auberge de jeunesse, où je suis seul dans un dortoir de 6. Le ciel se couvre et de grosses averses orageuses se déclenchent en fin d'près-midi.
km jour : 65, km total : 6077



Retour en haut

Journée de transition

Commentaires (1)

Le 26-06-2013
Il y a des jours plus ou moins intéressants dans un long voyage et aujourd'hui ne restera pas dans les meilleurs.

Il a encore plu cette nuit, ce qui a pour conséquence une baisse de la température, il fait frais ce matin et le ciel est encore un peu couvert.

La prochaine grande ville se trouve à plus de 130 km, il faut donc que je fasse le trajet en 2 étapes. Je pars après le petit déjeuner frugal (1 oeuf au plat, un peu de fromage, de jambon et 2 tranches de pain) qui était inclus dans le prix de ma nuit.

Je retrouve les trous et les bosses des routes d'Ukraine. Il y a pas mal de circulation aujourd'hui et je dois souvent rouler sur le bas-côté, là où le revêtement est souvent le plus mauvais.

A propos de circulation, on voit de tout sur les routes, de la vieille Lada au dernier 4x4 BMW, mais quasiment pas de charrette à cheval comme en Roumanie. La route est un peu plus vallonnée que les jours derniers.

En Ukraine, on trouve assez facilement à se loger, il y a beaucoup d'hôtels ou de motels le long des routes. J'arrive à Rogatin, une vile moyenne où je trouve dès l'entrée un motel à côté d'une station service.

Peu de personnes parlent anglais, même dans les hôtels et je m'explique avec les mains ou on finit par trouver un jeune qui parle anglais pour faire l’interprète. Le Motel est très rustique, mais ne coûte que 13 euros, donc je m'y installe.

Ce qui est embêtant dans les hôtels, c'est que je ne peux pas cuisiner. Il y a bien un restaurant, mais il n'ont qu'un menu écrit en cyrillique, donc incompréhensible. Heureusement, il y a un supermarché à côté qui vends des snacks (genre hot dog, poulet roti, beignet à la viande), je vais donc y aller pour le diner.

Il n'y a pas grand chose à voir à Rogatin, heureusement que j'ai une connexion Wi-Fi pour passer le temps de mon après-midi.
km jour : 58, km total : 6135

Routes accidentées et magnifique ville

Commentaires (1)

Le 27-06-2013
Ce matin, le ciel est tout gris et il se met à bruiner lorsque je me prépare à démarrer.

J'attends donc un peu la fin de l'averse et c'est parti pour l'étape du jour. La route est très vallonnée, les montées et descentes se succèdent sans arrêt sur les 55 premiers km. C'est très pénible, d'autant plus que l'état de la chaussée est pire que jamais, et en plus j'ai le vent de face par moment !!!!

Il n'y a rien à voir en route, si ce n'est des villages plus pauvres que ce que j'avais vu jusqu'à présent, des champs et quelques forêts.

J'arrive ensuite dans la banlieue de Lviv, mon étape du jour. Lviv est la plus grande ville de l'ouest de l'Ukraine, la 7éme du pays en terme de population (plus de 700.000 habitants). La circulation s'intensifie à mesure que j'approche du centre jusqu'à former des bouchons, c'est la première fois que j'en vois depuis longtemps !!!

J'ai trouvé une auberge de jeunesse idéalement située à côté du centre ancien et je m'y installe avant de partir visiter Lviv à pieds.

La vieille ville de Lviv est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco et je comprends pourquoi. Il est très bien entretenu, les places et rues sont bordés de très jolies façades. On peut aussi y voir de nombreux édifices religieux de toute beauté.

Le ciel est toujours gris et il fait frais, dommage pour les photos. Je monte jusqu'au sommet de la tour de l'hôtel de ville qui, du haut de ses 65 m, offre une très belle vue sur le centre historique. Cette montée vaut plus le coup que toutes celles que j'ai escaladées ce matin en vélo !!!

Ce soir, je mange au restaurant des plats locaux. Tout d'abord, le bortsch, le potage national ukrainien. Il est tout rouge, car préparé à base de betterave rouge, avec des pommes de terre et du poulet. Ensuite, une espèce de porridge avec des champignons et du poulet. J'ai aussi repéré une pâtisserie où j'irai prendre un bon dessert après avoir fini l'écriture du blog...
km jour : 73, km total 6208



Retour en haut

Dernier jour en Ukraine

Commentaires (1)

Le 28-06-2013
Je me lève à 6h00 et j'entends la pluie tomber sur les toits de Lviv. Donc, retour au lit en attendant que ça cesse...

Une heure plus tard, la pluie a cessé, mais il fait frais et le ciel est toujours très chargé. Cela restera comme ça toute la journée, j'ai tout le temps roulé avec le coupe-vent.

La sortie de Lviv est très pénible à cause des pavés pendant 5 km. Ensuite, je rejoins la route qui mène vers la frontière polonaise. Et là, miracle !!! Un revêtement récent, sans trous ni bosses, sur toute la longueur...

En plus, la route passe à côté des villages, ce qui rend malgré tout le ravitaillement plus compliqué. Heureusement qu'il y a des boutiques dans certaines stations-services. Sinon, pas grand chose à voir si ce n'est quelques zones humides où je peux observer pas mal d'oiseaux.

Il faut environ 85 km pour atteindre la frontière. Je double la file de voitures de plusieurs centaines de mètres, car je vais passer avec les piétons. Arrivé à la douane polonaise, je prends la file pour les personnes de l'UE. Heureusement, car l'autre file est beaucoup plus longue. En effet, la Pologne est la porte d'entrée de l'espace Schengen.

Je ne mets donc que quelques minutes à retrouver l'Union Européenne. Il ne me reste alors que 15 km pour rejoindre Przemysl (Eh oui, c'est le début des noms imprononçables en Pologne).

Przemysl est une ville importante (plus de 60.000 habitants) et ancienne (fondée au 8ème siècle). Elle est bâtie sur les collines de part et d'autre de la rivière San. Elle comporte un joli centre ancien et de nombreuses églises et cathédrales.

Je m'installe à l'auberge de jeunesse et je pars visiter la ville ancienne. Le ciel s'éclaircit en fin d'après-midi, prémices d'une amélioration pour les jours suivants ?
km jour : 100, km total : 6308



Retour en haut

Voyage terminé, je suis rentré le 13 août

   - Arrivée en Ukraine

   - Ah, les routes ukrainiennes !!!

   - Courte étape

   - Journée de transition

   - Routes accidentées et magnifique ville

   - Dernier jour en Ukraine

 

Au fil du temps

 Retour en France

 Pays-Bas et Belgique

 L'Allemagne du Nord-Ouest

 L'est de l'Allemagne

 La République Tchèque

 Le sud de la Pologne

 Petit tour en Ukraine

 La Roumanie du nord-est

 Le delta du Danube

 Dernière ligne droite

 Les Balkans

 La Hongrie

 Le Danube en Autriche

 Le Haut Danube Allemand

 La vallée du Rhin

 Bourgogne et Franche-Comté

 La Loire à vélo

 Berck - Saint-Nazaire

 Départ prévu début avril 2013

 Le projet